…. New fellowships for literary translators .. Nouvelles bourses de séjour pour traducteurs littéraires ….

….

New fellowships for literary translators at the Château de Lavigny sponsored by Pro Helvetia, Swiss Arts Council

Starting in 2019, Pro Helvetia, Swiss Arts Council joins forces with the Ledig-Rowohlt Foundation to offer residencies to literary translators who have a confirmed translation project that concerns a Swiss author.

Pro Helvetia provides the translator with a financial grant in the form of a CHF 1'400.- stipend, as well as a fixed amount of CHF 300.- for travel expenses.
A signed contract with a publishing house for the proposed project is necessary.

The application files for the Pro Helvetia Fellowship for a residency in 2020 (application form) and all the documents listed on the form, including a copy of the publishing house’s contract for the translation project must be sent by email to the Ledig-Rowohlt Foundation not later than 15 October 2019.

..

Nouvelles bourses de séjour pour les traducteurs littéraires au Château de Lavigny soutenues par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture

A partir de 2020, Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture, s’associe à la Fondation Ledig-Rowohlt pour offrir des résidences d’écriture aux traducteurs littéraires ayant un projet confirmé de traduction d’un auteur suisse et ayant signé un contrat avec une maison d’édition pour le projet proposé.

Pro Helvetia offre au traducteur une bourse financière sous forme d’allocation d’un montant de CHF 1’400.-, ainsi qu’un forfait de CHF 300.- pour ses frais de voyage.

Les dossiers de candidature (formulaire de candidature à télécharger sur le site chateaudelavigny.ch) pour une résidence en 2020 doivent parvenir à la Fondation Ledig-Rowohlt au plus tard le 15 octobre 2019.

….


….LAURENCE BOISSIER WRITER-IN-RESIDENCE IN JULY-AUGUST 2019..LAURENCE BOISSIER ECRIVAIN-EN-RESIDENCE EN JUILLET-AOUT 2019….

19.07.2019 RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AVEC L'ECRIVAINE ET JOURNALISTE RUSSE YULIA LATYNINA

Vendredi 19 juillet à 18h00

Rencontre avec Yulia Latynina, écrivaine et journaliste russe

(dans le cadre du programme Ecrivains en danger)

Née à Moscou en 1966, Yulia Latynina est une écrivaine russe, journaliste économique, présentatrice de télévision et animatrice de radio, connue pour son opposition à Poutine et son franc parler. Le 10 septembre 2017, elle a annoncé sur Twitter qu’elle était contrainte de fuir la Russie de peur pour sa vie. Elle vit depuis en exil. Sa décision de quitter son pays natal est intervenue après une série d’incidents et d’attaques de plus en plus sérieux auxquels elle s’est vu confrontée pendant près d’une décennie.

Yulia Latynina est une auteure prolifique de romans policiers et de science-fiction. Ces dernières années elle s’est également fait connaître pour son journalisme percutant, aux opinions très arrêtées et parfois controversées. Elle a publié 23 romans depuis le début des années 1990 tout en développant une impressionnante carrière médiatique couvrant les domaines de l’économie et de la corruption politique. Elle a commencé son travail de journaliste en 1995, en tant que chroniqueuse économique pour le journal Segodnya. Elle a écrit pour le quotidien Izvestiya, le magazine Expert, le mensuel Sovershenno Secretno et l’hebdomadaire Ezhenedelny Zhurnal. Elle anime régulièrement une émission sur la Radio Ekho Moskvy, et depuis 2001, est également chroniqueuse pour le journal indépendant Novaya Gazeta.

L’importance du travail de Latynina a été reconnue dans son pays et à l’étranger et elle a reçu de nombreux prix: en 1998, elle a reçu le Prix Alexander II « pour sa grande contribution personnelle à la défense de la liberté économique en Russie »; en 1999, elle a été nommée Personnalité de l’année par l’Institut Biographique Russe pour sa contribution au journalisme économique; en 2004, elle a reçu le Prix Gerd Bucerius pour la jeune presse d’Europe de l’Est; en 2007, elle a reçu le Prix Maria Grazia Cutuli pour le journalisme d’investigation; et en 2008, elle a reçu le Prix des Défenseurs de la liberté du Département d’Etat américain.

Ses premiers romans sont parus en Russie sous le pseudonyme d’Evgueni Klimovitch.

En France, elle est publiée chez Actes Sud dans la collection "Actes noirs”. Citons  "La Chasse au renne de Sibérie" (2008), Trilogie du Causase:Caucase Circus” (2011), “Gangrène” (2012) et “La gloire n’est plus de ce temps” (2013).

 

 Modération: Professeur Georges Nivat.

Né en 1935 à Clermont-Ferrand, professeur honoraire à l'Université de Genève, Georges Nivat est slaviste et historien des idées. Ancien directeur de l'Institut européen de l'Université de Genève, il a présidé les Rencontres internationales de Genève de 1996 à 2008. Georges Nivat est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels une grande trilogie qui jalonne ses études et réflexions sur la culture russe. Une partie de son travail est dédiée au symbolisme russe. Il s'intéresse par ailleurs grandement aux oeuvres de la résistance morale russe - habituellement désignées sous le nom de « dissidence » - et en particulier à Soljénitsyne. Il travaille régulièrement pour les éditions Fayard où il a fait publier des auteurs russes contemporains importants, parmi lesquels deux anciens résidents du château de Lavigny, Mark Kharitonov et Mikhaïl Chichkine. Georges Nivat a également co-dirigé avec Efim Etkind, Vittorio Strada et Ilya Serman la publication de la monumentale Histoire de la littérature russe, paru aux éditions Fayard.

 

Rencontre en anglais et en français

Entrée libre sur réservation à chlavigny@bluewin.ch

La rencontre sera suivie d’une verrée offerte par le Château

English
Français