English
Français

PHILIPPE RAHMY IN MEMORIAM

Former resident of Château de Lavigny, the writer Philippe Rahmy (1965 - 2017)

"Des mots de minuit" : émission du mercredi 3 octobre 2007. 
Réalisation : Jean-François Gauthier
©Des mots de minuit/France 2

Le poète et romancier Philippe Rahmy dont une partie des textes questionnaient le corps souffrant était atteint de la maladie incurable des os de verre. Précoce, alité pendant de longues périodes, Il a pu, écrire une œuvre dense, poétique et romanesque. De la poésie chez Cheyne puis, en 2013, "Béton armé", son premier livre à La Table Ronde, le portrait de villes chinoises (notamment Shanghaï) en plein développement. Son roman Allegra, sort en 2016. l’histoire d’un «musulman fragmenté», miné par le déni, dans la City de Londres. Comme un double négatif de l’auteur.
Il est mort à 52 ans, le 1er octobre, quelques semaines après la publication de Monarques (La Table ronde), l’un des livres marquants de cette rentrée 2017. Un hommage à son père égyptien, un récit d'enfance sous le signe de la maladie et une évocation de Herschel Grynszpan, un adolescent juif de 17 ans qui, venant d'apprendre que ses parents étaient expulsés du Reich, tua Ernst von Rath, un fonctionnaire nazi à Paris en 1938. Un meurtre qui déclencha la nuit de cristal en novembre de cette année-là.

À l'automne 1983, je quitte ma campagne au pied du Jura, pour suivre des cours à l'école du Louvre. Je découvre Saint-Germain-des-Prés, ses librairies, ses éditeurs, ses cafés, ses cabarets. Mais en Suisse, à la ferme, mon père est malade. J'apprends qu'il est à l'agonie le jour où je croise le nom d'Herschel Grynszpan, un adolescent juif ayant fui l'Allemagne nazie en 1936, et cherché refuge à Paris.
Il m'a fallu trente ans pour raconter son histoire en explorant celle de ma propre famille. J'ai frappé à de nombreuses portes, y compris celles des tombeaux. J'ai voyagé en carriole aux côtés de ma grand-mère, de ma mère et de mes deux oncles fuyant Berlin sous les bombardements alliés. Je me suis embarqué pour Alexandrie en compagnie de mes grands-parents paternels, et j'ai assisté à la naissance de mon père dans une maison blanche au bord du désert. Un père dont j'ai tenu la main sur son lit de mort, avant de découvrir son secret. Herschel a cheminé à mes côtés durant mes périples, autant que j'ai cherché à retrouver sa trace.

Philippe Rahmy. "Monarques" La table ronde, 2017.

Philippe Rahmy venait d’obtenir une résidence d’écriture à la Fondation Jan Michalski à Montricher

Après deux recueils de poésie, parus aux Editions Cheyne en 2005 et 2007, il a exploré diverses formes d’écriture expérimentale, notamment sur la plateforme de création et de critique littéraire remue.net, dont il était l’un des piliers. Maniant images, sons, vidéos et mots, Philippe Rahmy avait toujours plusieurs projets poétiques en cours, comme celui sur les villes abandonnées, projet d’écriture collaborative sur les ruines pour les Editions D-Fiction.

Je veux encore dire que chaque vie me semble plus digne d’amour que la mienne mais que je n’en désire aucune autre, pas même celle dont je suis privé. Il vient dans cet absentement concret qui me blesse un peu plus de beauté chaque jour : à mesure que je m’éloigne de la lumière, je m’enfonce davantage en elle.

Philippe Rahmy. Cheyne Éditeurs, 2005.
 

Texte: Philippe Lefait, Franceinfo 4/10/ 2017.